Des lunettes seventies originales

« Sophia Loren, Brigitte Bardot... et ma grand-mère. Ma nouvelle collection de lunettes s’inspire notamment de ces femmes », explique la créatrice bruxelloise primée Emmanuelle Lebas. Sa collection un brin surréaliste renferme 9 montures : 7 optiques et 2 solaires, déclinées dans plusieurs coloris, formes et matériaux et inspirées par de grandes dames des années ‘70.

« Dans mes souvenirs de jeunesse, ma grand-mère et sa sœur étaient ce que j’appelle de grandes dames, qui portaient des lunettes tout aussi grandes. Je les regardais avec admiration, comme les stars des années ’60 et '70. C’est ce look emblématique que j’ai envie d’offrir aujourd’hui à toutes les femmes de plus de 25 ans », poursuit la créatrice. « Il faut bien l’avouer : ce genre de lunettes donne du caractère. »

Féminines, mais pas trop

Les noms des lunettes font également référence à des icônes des seventies ou à des êtres chers au cœur d’Emmanuelle Lebas. Épinglons notamment Brigitte, Jessica et Maria. Fabriquées en métal ou en coton durable, les montures sont disponibles en différentes versions : rondes, rectangulaires, petites ou XXL. Chaque modèle se décline, par ailleurs, en plusieurs coloris : imprimé tortue, rose transparent, vert malachite, orange ...

« Bien qu’il existe quelques modèles unisexes, la collection est centrée sur les femmes. Les lunettes ne sont néanmoins pas féminines à outrance », souligne Emmanuelle Lebas. « Je ne voulais pas non plus créer une collection trop chic. Je cherchais un petit truc en plus.

Alt

Portrait de la créatrice Emmanuelle Lebas

La créatrice belge Emmanuelle Lebas a terminé ses études de mode en 2013 à l’Académie de la Cambre à Bruxelles, après quoi elle s’est plongée dans la confection de chaussures et d’accessoires. Elle s’est notamment forgé une expérience auprès de la créatrice belge Cathy Pill, de la marque de prêt-à-porter Cheap Monday et du Français Robert Clergerie, avec qui elle a collaboré pour consolider encore sa vision unique de la chaussure sculpturale. Ses collections ont déjà été vendues via la marque américaine Opening Ceremony.

Récompenses

En 2012, Emmanuelle a remporté le prix Codefrisko/PURE pour sa collection « If you bring the water, I’ll bring the matches ». Un an plus tard, elle a décroché le Weekend Fashion Award avec une collection inspirée, d’une part, de la garde-robe de Serena Williams et, d’autre part, des sculptures gréco-romaines antiques. Au programme : de longues robes ponctuées d’une touche sportive. La conjugaison du passé et du présent.

Pour les besoins de ses créations, Emmanuelle Lebas passe sa vie entre Bruxelles et Paris.